SoNuSAM. (Solutions Numériques : Stimulation cognitive, Aide à l’autonomie, Maintien du lien social)

LE PROJET



Dans la continuité du projet précédent « Nouvelles technologies, handicap mental et handicap
psychique. Programme d’aide à l’autonomie et à l’auto-détermination », il s’agit de finaliser,
d’expérimenter et d’évaluer la plate-forme d’applications en cours d’achèvement.

Il s’agit également d’implémenter dans le dispositif un élément supplémentaire faisant appel à
l’intelligence artificielle sous la forme d’un « compagnon », à même de guider et de conseiller
l’utilisateur des applications.

PROBLEMATIQUE DU PROJET



Le Projet SoNuSAM (Solutions Numériques : Stimulation cognitive, Aide à l’autonomie, Maintien
du lien social) est mené en partenariat avec le CRH (Centre de Ressources de l’Université de
Poitiers) et le Laboratoire TECHNE (Université de Poitiers).

Il associe également une entreprise de développement de logiciels et d’applications numériques
présente sur le territoire niortais : l’entreprise ITS.b Consulting.

Il s’appuie sur le constat largement partagé du vieillissement de la population et de l’augmentation
importante d’une population ayant besoin d’aide et de soutien pour préserver son autonomie. Il
s’agit également de faire face à un risque sérieux d’isolement particulièrement fort en milieu rural.

L’enjeu majeur est celui du maintien à domicile, mais également de la présence d’un ensemble de
solutions intermédiaires en fonction de la perte progressive d’autonomie : résidence, foyer,
EHPAD, établissement type Marpa ou Marpahvie.

L’objectif est de réaliser une bibliothèque d’applications, utilisables principalement sur tablettes
numériques :

• Des applications ludiques d’entrainement cognitif : sollicitant la mémoire, le raisonnement,
l’attention, la flexibilité cognitive, la motricité fine, …
• Des applications d’aide à l’autonomie : planificateur de tâches, calendrier, agenda, accès aux
soins, suivi santé, …
• Des supports adaptés d’outils de lien social : mail, skype, WhatsApp, …
• Des supports adaptés d’outils d’information et d’acquisition de connaissances : Wikipedia,
You Tube, journaux d’information…
• L’implantation, au sein de la plateforme d’applications, d’un système interactif de guidage et
de conseil

MISE EN OEUVRE DU PROJET



Le projet précédent a permis d’atteindre deux objectifs principaux :

1 : Faire un double état des lieux
• Effectuer un relevé des pratiques, des motivations et des compétences du public visé
(personnes vieillissantes à domicile ou en établissement),
• Effectuer un recensement des applications existantes destinées à ce public, ou potentiellement
utilisable par lui.
Le travail d’identification des besoins, des capacités et des difficultés des publics vieillissants et
en perte d’autonomie a été réalisé. Il a débouché sur une communication au Colloque NumAccess
(Nantes, 1er juin 2017)

2 : Développer une première version de la plate-forme d’applications
Cette phase projet s’est menée en partenariat avec :
• Des publics volontaires pour l’expérimentation
• Des professionnels de terrain en contact avec ce public
• Une entreprise du domaine informatique capable de développer les applications souhaitées.

Il a été mis en oeuvre une approche centrée utilisateur avec des allers retours régulier entre
utilisateurs et concepteurs pour construire la plateforme d’applications, l’implanter sur des tablettes
numériques et l’adapter à chaque utilisateur.
La plateforme d’applications est en cours de réalisation et doit aboutir à une version finalisée au
début de l’année 2019

La poursuite du projet en 2019 doit permettre d’atteindre deux autres objectifs :

1 : Expérimentation et évaluation du dispositif
• Observation des pratiques et donc de l’utilisation effective de la plateforme d’applications
• Évaluation des effets sur l’autonomie des personnes et sur leur ressenti et leur degré de
satisfaction.
Cette étape débute actuellement, se poursuivra au début de l’année 2019. L’analyse des réusltats
obtenus permettra d’aboutir à une version finalisée de la plate-forme d’application à l’été 2019.

2 : Développement d’un dispositif « compagnon »
Cette application « intelligente », sous la forme d’un « chatbot » doit permettre un
accompagnement plus efficace de l’utilisateur, en le conseillant, en le guidant, en apportant des
solutions aux problèmes rencontrés.

Les résultats de l’expérimentation sur les différents terrains retenus feront l’objet d’une
publication au cours de l’année 2019

Il sera important de réaliser un bilan de cette opération, d’étudier son enrichissement en terme de
contenu, sa commercialisation éventuelle et sa transposabilité pour d’autres publics et sur d’autres
territoires.

ATTENDUS DU PROJET POUR L’ESPE



Le projet SoNuSAM présente des dimensions innovantes :
• Accessibilité des outils numériques pour des personnes souvent peu formées et réticentes face
aux nouvelles technologies.
• Adaptation des interfaces souvent inutilisables pour des personnes présentant des difficultés
cognitives ou de motricité fine.
• Mise en oeuvre d’une approche centrée sur l’utilisateur : analyse des besoins et allers-retours
utilisateur-concepteur.
• Personnalisation du support en fonction du niveau et des besoins de l’utilisateur.
• Développement d’un dispositif de « compagnon » : application « intelligente » permettant
d’alerter, de conseiller, de dépanner l’utilisateur.

L’ESPE, comme toutes les composantes de l’Université de Poitiers, est concernée par toutes les
avancées qui peuvent favoriser l’accompagnement et la formation de personnes en situation de
handicap.

L’ESPE est bien sûr concernée à un autre titre, celui de la scolarisation, à tous les niveaux
d’enseignements primaire et secondaire, des élèves en situation de handicap. La politique actuelle,
proposant d’instituer une véritable inclusion scolaire nécessite la mise en place de mesures d’aide
et d’accompagnement :
- en direction des enseignants qui doivent accueillir ces élèves dans leur classe,
- en direction des élèves eux-mêmes pour qu’ils puissent participer activement et avec profit aux
activités scolaires proposées en classe ordinaire.

La plate-forme d’applications en cours d’élaboration peut apporter des réponses utiles aux deux
niveaux évoqués :
- celui de l’accompagnement d’étudiants en situation de handicap à l’Université de Poitiers
- celui de l’aide à l’inclusion scolaire pour des élèves en situation de handicap du primaire et du
secondaire.

EQUIPE IMPLIQUEE



Jacques Bouchand, Mcf Sciences de l’Education, ESPE Poitou-Charentes, Laboratoire TECHNE
Eric Lambert, Mcf Psychologie, ESPE Poitou-Charentes, Laboratoire CERCA
Émilie Chouteau, Ingénieure d’études, CRH de l’Université de Poitiers
Emma Mauillon, Ingénieur d’études, dispositif Paré, CRH de l’Université de Poitiers
Philippe Bonnet, Directeur, Trisomie 21 79
Florence Mauqui, Directrice SESSAD Geist, Trisomie 21 79
Charlotte Girard, Orthophoniste, SESSAD Geist, Trisomie 21 79
Murielle Fourré, Chargée de Qualité et Développement d’UNICAP
Philippe Bénard, Directeur Marpa-Marpahvie de Périgné et Couture d’A rgenson.
Marie-Françoise Clisson, IEN-ASH 79
Henri Bourgeois, Conseiller pédagogique, Expert Autisme, Niort.
Bruno Cuissard, Dirigeant de l’entreprise ITS.b Consulting


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr